Challenge

Défi Jeûne Intermittent

Image parFree-Photos de Pixabay

Depuis quelques temps, j’ai entre autre des soucis de digestion, notamment le soir. Grignotant assez souvent quand je suis seule chez moi, je me suis mise au défi de passer une semaine entière en faisant un jeûne intermittent et le continuer si cela s’avère efficace.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent, comme son nom l’indique, alterne des périodes de jeûne et des périodes de repas.

Le jeûne est dans nos gênes : à l’époque où trouver à manger n’était pas une chose aisée, il arrivait que nos ancêtres ne puissent pas manger pendant plusieurs heures ou jours.

Comment ?

Contrairement à un régime, cela ne vous dit pas quoi manger mais plutôt quand.

Pendant les périodes de jeûnes, il ne faut ingérer que de l’eau, du thé vert ou du café noir sans sucre ni lait ni rien d’autre. Pendant les périodes de repas, vous pouvez manger ce que vous voulez. Attention quand même, pour plus d’effet, je vous déconseille de ne manger que des sucreries, fast-food, etc sur les périodes de repas.

Pour qui ?

Le jeûne est bon pour tous à condition d’être en bonne santé.

C’est déconseillé pour les femmes enceintes ou qui souhaitent l’être, les femmes allaitant, les personnes souffrant de troubles alimentaires (comme l’anorexie), les personnes glycémiques ou consommant des médicaments hypoglycémiants, …

Aussi, si vous débuter, il faut y aller progressivement. Si vous n’êtes pas habitué à faire du sport, je déconseille fortement de s’y mettre pendant une période de jeûne pour éviter l’hypoglycémie.

Lequel choisir ?

Il existe plusieurs types de jeûnes intermittent dont les plus populaires pour moi sont les suivants :

  • Le plus populaire de tous est le 16/8 qui consiste à jeûner 16h d’affiler et à manger pendant 8h sur 2 ou 3 repas. Généralement les personnes sautent le petit déjeuner ou le diner.
  • Jeune de 24h pendant une à deux journées par semaine. Par exemple vous finissez votre dîner à 21h, et vous ne manger le lendemain qu’à 21h.
  • Le 5/2 consiste quant à lui, à manger très peu de calories deux jours non consécutifs par semaine. Généralement les journées de “jeûne” vous ne mangez que pour environ 600 kcal, les cinq autres jours vous mangez normalement.

Les effets sur la santé ?

Le principal objectif d’entamer un jeûne parmi ceux cités précédemment, c’est la perte de poids. En effet, même si vous êtes libre de manger ce que vous voulez, votre corps profite de ces périodes de jeûne.Il s’agit essentiellement de changements hormonaux :

  • Une augmentation de l’hormone de croissance humaine favorise la perte de graisse et le maintien de la masse musculaire.
  • Une insuline trop élevée ne favorise pas la perte de poids. Le jeûne intermittent permet de réguler l’insuline dans le corps, ce qui a pour effet de favoriser la perte de poids. Par la même occasion cela réduit le risque de diabète de type 2.

Aussi, selon ce que vous mangez, la digestion prend plus ou moins de temps mais demande énormément d’énergie à votre corps. Pendant que le corps digère, il est trop “faible” pour faire plusieurs taches en même temps. Jeûner permet à votre corps de s’orienter vers d’autres taches comme par exemple la réparation cellulaire. D’ailleurs, savez-vous que cette dernière permet de réduire les risques de cancers et de la maladie d’Alzheimer ?!

Bien d’autres effets sont à observer sur le long terme. Vous pourrez retrouver les informations ici par exemple.

 

Mon expérience ?

Sautant de plus en plus le petit déjeuner, j’ai décidé d’opter pour le jeûne 16/8 sans petit déjeuner. Au final je mangeais deux à trois repas (midi et soir + une collation) entre environ 12h et 20h puis je jeûnais entre 20h et 12h.

Pendant plus d’un mois je l’ai suivi un maximum, à savoir 5 à 6 fois par semaine selon les sorties et mes horaires de boulot. Cependant, travaillant en horaires décalées et en jours décalés j’ai décidé de ne pas le suivre quotidiennement après ce test.

Une expérience riche en découvertes ! Tout d’abords septique, j’ai finalement commencé à ressentir des effets bénéfiques notamment sur ma façon de manger le soir (moins de grignotage) et donc ma digestion (notamment pendant la période de sommeil). Je m’endormais plus rapidement, j’avais un sommeil de meilleure qualité, ce qui a favorisé une meilleure qualité de vie !

 

Et vous, avez-vous déjà testé le jeûne intermittent ?
 
« Lorsqu’une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre ; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu’on ne voit pas celle qui vient de s’ouvrir à nous. », Helen Keller
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :